La liste de contrôle pré-saison ultime pour les exploitants de centres de villégiature et d’activités touristiques


Alors que les centres de villégiature et d’attractions se préparent pour le jour de l’ouverture, il est important que les membres de l’équipe s’assurent que chaque facette de leurs systèmes et de leurs opérations est optimisée. Une fois que les portes s’ouvrent, ou que les ascenseurs se mettent en marche, tout devient opérationnel et il reste peu de temps pour se concentrer sur les opérations de back-office. En prenant quelques mesures tactiques avant le début de la ruée, l’entreprise se prépare à réussir la saison à venir, et même au-delà.


Voici les 7 mesures les plus importantes à prendre avant le jour de l’ouverture pour assurer le succès de toute entreprise de billetterie :


1. Créez un profil Google “Mon entreprise


Il existe de multiples raisons de créer gratuitement un profil d’entreprise sur Google. Pensez-y comme la première présentation de l’entreprise à un nouveau client. La majorité des recherches commencent sur Google, il est donc essentiel que les entreprises contrôlent le récit et les premières impressions en mettant en évidence les informations les plus importantes ainsi que ce qui rend l’entreprise unique.

Avec un profil commercial Google, les clients potentiels qui découvrent les attractions ou les centres de villégiature par le biais d’une recherche ou de Google Maps peuvent immédiatement voir des informations telles que :

  • Produits/expériences offerts
  • Heures d’ouverture
  • Commentaires des clients
  • Heures de pointe

Si l’entreprise n’a pas encore de profil, commencez par ajouter les informations essentielles, puis personnalisez la page avec le logo, des photos, voire des offres ou des annonces. Si l’entreprise possède déjà un profil Google Business, assurez-vous qu’il est à jour, y compris le catalogue de produits.

Un profil d’entreprise Google actualisé et soigné contribue à renforcer la confiance des consommateurs, car ils peuvent facilement consulter toutes les informations et l’entreprise peut répondre publiquement aux avis pour renforcer la confiance, envoyer et recevoir des messages directs, et même publier des réponses aux questions fréquemment posées.

Une fois le profil Google Business établi, Google peut fournir des informations importantes sur la façon dont les nouveaux clients trouvent l’entreprise et sur la manière d’exploiter ces données dans le cadre d’initiatives marketing exploitables.


2. Configurer Google Analytics


Google Analytics peut fournir des tonnes de données sur la façon dont les clients trouvent une entreprise, sur les pages les plus consultées et, en fin de compte, sur la façon de mesurer et d’ajuster l’activité de marketing en ligne.

En mars 2022, Google a présenté son projet de transférer toutes les analyses de données vers GA-4, sa principale solution d’analyse multiplateforme, qui permet aux entreprises de visualiser des parcours d’utilisateur unifiés sur toutes les plateformes et fournit les connaissances nécessaires pour adapter leur stratégie et leurs dépenses de marketing. Les opérateurs obtiennent une vue complète du cycle de vie du client pour comprendre comment les clients se déplacent dans l’entonnoir d’achat. Les opérateurs peuvent également améliorer le retour sur investissement pour comprendre l’impact total de leur marketing à travers différents points de contact.

GA4 est également doté d’une modélisation prédictive basée sur l’apprentissage automatique, qui permet de créer de nouvelles audiences d’utilisateurs susceptibles d’acheter ou de se désabonner, et de faire apparaître automatiquement des informations essentielles pour améliorer le marketing.

En savoir plus : Marketing Meets Revenue : Comment aligner les départements autour de stratégies de tarification optimales.


3. Optimisez votre site Web pour générer un trafic de type “top-of-funnel”.

Cela semble évident, mais les clients doivent pouvoir trouver votre boutique en ligne.

Faites en sorte qu’il soit facile pour les clients potentiels de se convertir en clients payants. Vérifiez qu’il existe un parcours client simple du point A (collecte d’informations) au point B (vente effective). Vous pouvez le faire en ajoutant des CTA, ou boutons d’appel à l’action, sur toutes les pages de produits. La page d’accueil, par exemple, doit comporter un “appel à l’action” clair et de couleur contrastée, placé au-dessus du pli, afin que les internautes n’aient pas à faire défiler la page pour trouver un bouton “Acheter maintenant”. Cela permet de s’assurer qu’il y a un endroit clair où aller pour faire un achat.

Voici quelques bonnes pratiques qui permettent de s’assurer que chaque page du site web dirige le trafic vers le CTA :

  • Ajoutez un appel à l’action (AAC) bien visible, dans des couleurs vives et contrastées, au-dessus du pli sur chaque page de votre site.
  • Le texte du bouton mettra en évidence l’action souhaitée, comme “Achetez maintenant et économisez”, par opposition à un langage passif comme “En savoir plus”.
  • Veillez à ce qu’il suffise d’un seul clic pour amener les clients potentiels au magasin. Il doit s’ouvrir dans le même onglet, sans pages interstitielles entre le CTA et la vitrine numérique.
  • Tous les courriels, les bulletins d’information et les pages à fort trafic de votre site doivent comporter un lien ou un bouton d’achat de billets qui renvoie directement à la vitrine numérique.

4. Affinez votre présence mobile


Les ventes sur mobile sont désormais égales ou supérieures à celles réalisées sur ordinateur et l’expérience du commerce électronique fait partie intégrante de toute stratégie de vente.

Pour les entreprises qui vendent des billets pour des attractions, les consommateurs adoptent probablement une approche multi-écrans, effectuant des recherches à la fois sur ordinateur et sur mobile tout au long du processus d’achat. Il est essentiel – tant pour la perception globale de la marque que pour la conversion effective – que l’expérience mobile soit aussi fluide que tous les autres points de contact de vente.

Les problèmes traditionnels des sites Web mobiles sont les suivants : fonctions de recherche maladroites, temps de chargement lents, contenu inadapté au site et trop d’étapes lors du paiement. Lors de la sélection d’une plateforme de commerce électronique, assurez-vous qu’elle offre une expérience conviviale/réactive pour les mobiles afin de ne pas perdre de clients dans un trou noir mobile.

Si vous avez déjà un site mobile, la meilleure façon d’en vérifier les performances est d’utiliser un outil comme Google Lighthouse pour contrôler et améliorer les performances, la qualité et la diffusion de la page mobile. Lighthouse exécute un certain nombre de tests sur une page et génère un rapport sur les performances de la page et les points à améliorer. Si votre site ou vos pages se situent dans la partie inférieure du spectre, envisagez d’investir dans des ressources pour optimiser le parcours d’achat mobile.


5. Informez vos clients sur la stratégie de tarification


L’une des étapes clés de la mise en œuvre d’une stratégie de tarification dynamique consiste à sensibiliser les clients au concept “d’acheter tôt pour obtenir le meilleur prix”. Bien entendu, ce processus doit commencer bien avant que le client ne visite votre site Web.

Pendant la pré-saison, il est essentiel de promouvoir le concept selon lequel les visiteurs peuvent “acheter tôt et économiser” sur tous les canaux qu’ils possèdent, y compris le site web de l’attraction, le marketing par courriel et les médias sociaux. Les opérateurs doivent également faire valoir les raisons pour lesquelles il est dans l’intérêt des clients d’acheter tôt – au-delà du prix – notamment le fait que les clients peuvent éviter la file d’attente à l’entrée, s’enregistrer plus rapidement et accéder plus tôt au parc.

Si de nombreux clients comprennent déjà le concept de tarification dynamique, il est utile d’en faire répéter les avantages aussi souvent que possible. Du point de vue opérationnel, la vente en ligne à l’avance signifie que les gestionnaires de parcs et d’attractions peuvent gérer leurs opérations plus efficacement en planifiant de manière proactive sur la base des chiffres de prévente. Les exploitants peuvent prendre de meilleures décisions en matière de personnel et de restauration lorsqu’ils ont une meilleure idée du nombre de personnes à attendre sur le site. Cela permet de réduire les files d’attente, d’améliorer le service à la clientèle et, en fin de compte, d’améliorer l’expérience des clients.

6. Former le personnel aux nouveaux systèmes


Des progrès sans précédent sont réalisés par les fournisseurs de technologies qui rendent les opérations des stations, des activités et des attractions plus fluides que jamais. S’il incombe aux dirigeants de trouver les meilleures plates-formes pour leur activité particulière, cela nécessite toujours un certain niveau de formation pour le personnel opérationnel.

Que l’opérateur ait récemment introduit une nouvelle technologie, telle qu’un nouveau moteur de commerce électronique ou un système de point de vente, ou qu’il continue d’utiliser des systèmes existants, c’est une bonne idée de faire une pause et d’examiner comment le personnel peut utiliser au mieux la pile technologique de l’entreprise pour améliorer les relations avec les clients et les interactions à chaque point de contact. La maîtrise des technologies est une partie essentielle du travail et, lorsqu’elle est exploitée correctement, elle peut libérer le personnel sur le terrain pour qu’il puisse établir des relations personnelles plus approfondies avec les clients.

La pré-saison est une excellente occasion d’organiser des sessions de formation en personne ou virtuelles, qui peuvent impliquer divers fournisseurs et partenaires technologiques. Ou bien, il est peut-être temps de détailler les processus du système par le biais de SOP (procédures opérationnelles standard) ou d’une documentation similaire.


7. Rappelez à l’équipe les politiques de remboursement et d’échange de billets.


Alors qu’une politique de remboursement libérale peut sembler être la meilleure approche lorsque vous essayez de réaliser une vente, le meilleur plan d’action est souvent une politique stricte de “non-remboursement” pour les billets pré-vendus à une date spécifique. Les clients bénéficient d’un prix plus avantageux, ce qui comporte naturellement un certain risque. Les remboursements sapent la stratégie de tarification et diminuent en fait la valeur perçue du billet acheté à l’avance.

Si vous souhaitez offrir une certaine tranquillité d’esprit à vos clients, Catalate propose aux exploitants de centres de villégiature, d’attractions et d’activités la possibilité d’ajouter une “garantie contre la pluie” à leur expérience de commerce électronique, moyennant une somme modique.

Sur la plateforme de commerce électronique Cloud Store de Catalate, les paiements sont déclenchés automatiquement, sans intervention du client ou du centre de villégiature, si l’on prévoit une pluie de 3 heures ou plus pendant les heures d’ouverture du parc à la date de la visite du client.

Tout comme vous effectuez une maintenance d’avant-saison sur l’infrastructure physique de votre parc ou de votre station de ski, vous devez faire de même pour votre infrastructure numérique. En vous concentrant sur les domaines les plus susceptibles de générer des ventes et des revenus plus élevés, vous pouvez vous assurer que votre prochaine saison démarre sur les chapeaux de roue.

Catalate est une solution SaaS complète qui offre des stratégies de tarification personnalisées, une plateforme de commerce électronique et des possibilités de distribution améliorée. Elle a traité plus d’un milliard de dollars de transactions et gère 50 millions de points de prix pour les clients. Prenez contact avec nous dès aujourd’hui.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Découvrez comment la technologie de Catalate peut amplifier vos ventes de billets en ligne.